Commune du canton de Soultz-sous-Forêts

Habitants les Hunspachois

Altitude: 158 m.

Ce village des collines loessiques de l'Outre-Forêt est situé dans un vallon latéral  du Seltzbach. Il est relié par les routes départementales n° 76 et 263 à Soultz-sous-Forêts (5 km). 

Hunspach dispose d'une halte sur la ligne de chemin de fer Wissembourg ( 10 km) - Haguenau (20 km)

Le ban de la commune a livré l'unique matériel céramique néolithique connu à ce jour dans l'Outre-Forêt.  

Hunspach est  mentionné pour la première fois dans un document de 1298. Le village donné en fief par l'électeur palatin aux Puller de Hohenbourg. De 1504 à 1618, il dépend ensuite des seigneurs de Deux-Ponts, dont le siège administratif est Cleebourg. 

La Réforme en fait un village protestant. En 1619, il passe sous administration suédoise et, en 1633, il est rasé et incendié par les troupes impériales, catholiques. 

Des immigrants suisses repeuplent la cité. En 1787, la couronne de Suède cède tous les droits à la couronne de France. Au XIXe siècle, en l'absence de conflits majeurs, la prospérité revient au pays et entraîne notamment la construction de la ligne de chemin de fer Haguenau -  Wissembourg.

La période allemande de 1871 à 1919 voit la construction du nouveau clocher de l'église ainsi que de nombreux travaux d'assainissement rural sous l'impulsion du Kreisdirektor, équivalent du sous-préfet pendant la période française. 

Au cours de la Première Guerre mondiale, le village accueille des réfugiés de Sondernach. Au début de la Seconde Guerre mondiale, il est évacué à Folles, en Haute-Vienne, de 1939 à 1940.






- Retour